Décès d’une femme médecin du Covid-19

Décès d’une femme médecin du Covid-19 : Emoi et consternation

Il est toujours parmi nous

Le Dr Wafaa Boudissa, 29 ans, médecin généraliste exerçant aux urgences de l’hôpital de Ras El Oued, à Bordj Bou Arréridj, enceinte de près de 8 mois, est décédée des suites du coronavirus. L’annonce de sa mort et celle de son fœtus a provoqué un déferlement d’émotion et de colère à tel point que le ministère de la Santé a ordonné une enquête.

Le fait qu’elle n’ait pas bénéficié d’un congé exceptionnel, en raison de sa grossesse, et comme le stipule une directive du ministère de la Santé, reste une énigme. Selon le mari de la victime, les responsables de l’hôpital de Ras El Oued où elle exerçait auraient rejeté sa demande de congé.

Selon la même source, sa contamination par la Covid-19 a été confirmée par l’Institut Pasteur d’Algérie le 12 mai et elle est décédée trois jours plus tard (15 mai) à l’hôpital de Aïn El Kebira. «Le Dr Boudissa exerçait à l’hôpital de Ras El Oued et vu l’éloignement de son lieu de résidence (Aïn El Kebira, ndlr), elle travaillait selon le système de rotation de deux jours de travail et deux jours de récupération», précise le communiqué, soulignant que l’EPH de Ras El Oued ne dispose pas de service dédié à la prise en charge des cas de Covid-19 et que ces derniers sont pris en charge à l’hôpital de la ville de Bordj Bou Arréridj.

précédente1 de 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *