Santé féminine : 4 perspectives à surveiller

Santé féminine : 4 perspectives à surveiller

Voici quelques pistes avancées standard les scientifiques pour prendre des précautions face à des ailments telles que l’hypertension, les diseuses cardiovasculaires et le malignant growth.

Ne pas ignorer les douleurs à la poitrine

Des recherches dont le résultat a été publié le mois dernier l’ont montré : chez les femmes se plaignant de douleurs à la poitrine mais n’ayant pas d’artères bouchées, 8% présentaient des cicatrices du myocarde. Cela indique qu’elles ont souffert d’un infarctus. Mais un levels de ces femmes n’a jamais été diagnostiqué. L’équipe de chercheurs conseille d’accorder de l’importance aux douleurs à la poitrine et de consulter un médecin.

Les chercheurs ajoutent : “Il faut prendre au sérieux les femmes qui se plaignent de douleurs à la poitrine, même si les symptômes que l’on retrouve habituellement chez les hommes ne sont pas présents”.

S’occuper de child ossature

Les femmes sont in addition to sujettes à l’ostéoporose que les hommes. Il leur faut donc prendre particulièrement soin de leurs os.

Faire assez d’exercice, particulièrement après la ménopause, s’avère bénéfique. La marche est une choice adaptée à celles qui recherchent une activité douce.

rtbf

Une étude britannique a montré que sautiller deux minutes chaque jour pouvait muscler les hanches. Les chercheurs recommandent le calcium, présent dans le yaourt, le fromage, les brocolis, les épinards, les organic products secs et les noix, ainsi que la vitamine D (soleil, sardine, maquereau, foie de veau, oeuf, huile de foie de morue).

De l’importance de l’hydratation

Les contaminations urinaires, qui peuvent toucher plusieurs organes (les reins, les uretères, la vessie ou l’urètre), sont généralement causées standard des bactéries et sont in addition to cooperatives chez les femmes. Une étude américaine de 2017 a montré qu’en buvant quotidiennement 1,42 liter d’eau, les femmes sujettes à ces diseases pouvaient les prévenir, réduisant le scandalous de 48%. Cela permet également de diminuer la consommation d’antibiotiques.

La question du poids

Une étude européenne publiée cette année démontre que, si le surpoids et l’obésité augmentent les chances de souffrir de illnesses cardiaques ou de malignant growths chez les deux genders, le ribald est reprise in addition to élevé chez les femmes. Comparées à des femmes dont l’IMC est ordinary, les femmes souffrant d’obésité seraient cinq fois in addition to susceptibles de souffrir de diseases cardiovasculaires et 12 fois in addition to susceptibles de développer un malignant growth. La bonne nouvelle : de légères pertes de poids sont grandement bénéfiques, réduisant le naughty de diseases cardiovasculaires et de malignant growth de 20%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *